Les astuces OBLIGATOIRES pour écrire une page de vente parfaite.

La page de vente n’est pas votre meilleur amie, vous avez du mal à la rédiger, avouez-le ?

Elle est très souvent négligée et laissée au placard tel un vieux balais usé, alors qu’en réalité elle occupe un rôle cruciale ! Elle est nécessaire pour vendre sur un blog.

 

Quand on parcourt des sites ou des blogs, on peut trouver bon nombre d’erreurs sur une page de vente, ou des pages qui devraient, normalement, rediriger le lecteur sur la page de vente.

Et au contraire, certaines pages donneraient, quant à elles, presque envie d’acheter même si nous n’en avons pas besoin.

 

Mais comment font-ils pour nous attirer comme des mouches sur du miel ?

 

Cette page sera votre gagne-pain. Elle vous permettra de vendre un produit virtuel tel qu’un E-Book, certains blogueurs pourraient vendre ses articles selon leur contenu. Il y a énormément de possibilité pour monétiser votre blog et la question qu’on entend parfois.

« Peut-on vendre sur un blog ? » La réponse est oui !

 

 

J’ai donc demandé à des abonnés quel était leur principal problème sur leur page de vente pour vivre de leur activité, et voici ce que j’ai retenu de plus pertinent.

« Je n’arrive pas à vendre mes prestations sur internet. »

« J’ai appliqué des conseils marketing de différents sites mais je n’y arrive pas, je génère très peu de revenus. »

« Je ne sais pas par où commencer pour gagner de l’argent sur le net. »

 

 

Aujourd’hui, vous trouverez des centaines de sites qui vont vous promettre de gagner des milliers d’euros par mois rapidement grâce à cette technique EXTRAORDINAIRE. C’est ce qu’on appelle des putaclick (pardonnez-moi l’expression vulgaire) car ils n’ont rien derrière hormis des conseils trouvés dan le chapeau de leur grand-mère.

Si je vous proposais de gagner 2000€ par mois en plus, vous ne diriez pas non, n’est-ce pas ? Si je vous promettais que vous pourriez gagner 100.000€ la première année en appliquant cette méthode révolutionnaire, vous le feriez, et vous seriez peut-être même prêt à payer 5-10 ou 15€ pour ça, non ?

Toutes ces méthodes, ou du moins pour 90% d’entre elles, sont du vent ! Ce sont des marchands de rêves qui vous vendent plutôt du cauchemar, mais sans vous le dire !

 

La réalité

Il existe des tas de façons de faire de l’argent sur internet, et quel que soit votre secteur d’activité. Que vous fassiez du DropShipping, de la vente en ligne de produits artisanaux, de la formation payante, de la création de site internet, tous ces profils ont un point commun. Ils sont tous sur internet, et il n’y a pas 36 façons d’intéresser Google et son prospect.

 

Pourquoi intéresser Google ?

Si vous vous fichez de Google, vous serez relayé à la page 10, donc pas de visite. Si vous faites des présentations de 200 mots de vos produits, qu’il y a énormément de fautes ou ke vou parlé en SMS vous allez faire fuir votre audience et Google ne vous aimera pas.

 

Pourquoi s’intéresser à son client idéal, autrement dit son prospect ?

J’ai vraiment posé cette question ? Elle est totalement ridicule ! Si vous vous moquez de votre prospect, vous n’aurez jamais de ventes ! Vous devez le comprendre, savoir ce qu’il cherche et vous centrer sur lui car il est votre pilier !

 

Maintenant, passons à la pratique.

 

Pyramide de conversion pour page de vente

Voici un petit schéma pour représenter le processus de vente.

Vous avez votre audience, celle qui visite votre site ou votre blog. Vous travaillez à affiner cette audience pour qu’elle soit qualifiée, que vous ayez 100% de personnes intéressées par votre thématique et, idéalement, vos offres.

La réalité est que sur cette audience, seule une petite partie convertira. C’est-à-dire qu’elle sautera le pas pour vous contacter ou visiter votre page de vente.

Ils deviendront donc de potentiels clients. C’est à cette étape-là que beaucoup font des erreurs ! Vous trouverez énormément de sites ou blog, dont peut être le vôtre qui s’apparenterait à une boulangerie. « Une baguette bien cuite s’il vous plaît. » « 1€ s’il vous plaît. »

 

Vous comprenez ? Dans une boulangerie, la personne à qui vous demandez la baguette ne va pas dire qu’elle a été cuite pendant 15 min à 180°C, que le boulanger a mis 5g de sel dans votre baguette, ou que la boule de pain qui sera façonnée en baguette pèse environ 300 grammes. Non car vous vous en fichez un peu de ça…

 

Mais pourtant, ce descriptif est primordial si vous voulez vendre vos produits ! Nous y reviendrons après.

 

Puis, pour finir le graphique, vos clients passent à l’action et vous achètent vos prestations.

Si on voudrait résumer avec des chiffres, sur 10.000 personnes qui visitent votre blog, vous n’en aurez pas plus de 1000 qui se diront que ce que vous vendez est pas mal. Ensuite, 10% d’entre eux iront voir votre page de vente, la trouverons peut-être agréable, mais ne serons pas encore au stade de payer.

Vous ne pouvez pas leur mettre le couteau sous la gorge. Vous devrez donc user des mots avec habilité. Les mots sont votre arme la plus puissante pour vendre !

 

La question que j’ai envie de vous poser, là maintenant c’est, vous en vivez ? Ces revenus sont-ils suffisants pour vous ?

 

On aimerait tous convertir 100% de notre trafic en vente car nous pourrions faire des centaines de milliers d’euros chaque mois, mais ce n’est pas réalisable. C’est théoriquement possible, mais vous auriez autant de chances de vous faire frapper par la foudre 2 fois de suite. Autant dire que c’est infinitésimale mais, théoriquement possible.

On ne va pas se concentrer là-dessus, mais sur la phase de conversion.


Tu veux devenir un blogueur pro en quelques étapes ?


 


Cette phase de conversion, c’est le moment où votre visiteur ira de son plein gré, ou sera redirigé sur vos prestations.

C’est là que tout se joue !

 

Si vous lui dites : « Ma formation en ligne pour trouver des clients dans le BTP est à 79€ ! » Votre prospect passera son chemin et, non seulement ce visiteur ne reviendra plus car il aura jugé votre prestation inintéressante ou trop cher mais pire encore, cela risque de vous sanctionner car votre contenu ne sera pas jugé pertinent ! Et je vous expliquerais ça un peu plus bas.

Reprenons l’exemple de la boulangerie, quand vous êtes en vacances et que vous voulez acheter du bon pain, vous faites comment ?

Vous prenez la première boulangerie sur votre chemin ? Au risque de tomber sur un boulanger pas très soucieux de la propreté… ?

 

À l’heure où nous nous concentrons sur ce que nous mangeons, je pense que beaucoup d’entre vous regarderont la devanture de la boulangerie et, si vous voyez « Artisan Boulanger » vous aurez plus de chances d’aller dans cette boulangerie. C’est un message marketing très fort et il incite à faire confiance dans ses produits. Nous ne sommes pas là pour juger de la véracité de sa pancarte, mais sur l’impact qu’elle a sur vous.

Dans votre secteur d’activité, ce sera exactement la même chose !

Vous devez montrer que ce que vous faites, que ce soit légitime, que vous êtes quelqu’un de confiance. Moi je ne vous connais pas, pourquoi je viendrais vous acheter un produit si vous ne dites rien à son sujet ? Je n’achèterais pas à l’aveuglette.

La clé, c’est donc de détailler votre offre.

 

Rédigez 1000 mots voire 2000 mots pour expliquer votre produit.

  • Si c’est de l’artisanat, parlez de sa conception.
  • Si c’est de la formation en ligne, parlez des objectifs précis détaillés dans la vidéo.

Votre but est de convaincre le prospect pour qu’il achète, pour qu’il devienne votre client.

Mais comment faire ça concrètement ?

 

Prenons un exemple que j’ai vu dans mon entourage. Un couple d’amis a décidé de se marier, super nouvelle !

Mais ce n’est pas quelque chose que l’on fait le lendemain, n’est-ce pas ? Cela prend plusieurs mois à organiser. Et tout ça c’est un processus, entre le moment où mon ami a demandé la main de sa compagne et le moment où ils se diront « oui » devant le maire.

Dans votre cas à vous, votre client potentiel, est POTENTIEL, ce qui veut dire qu’il n’en est pas au stade où il va sortir sa carte de crédit. Il est au stade du « Veux-tu m’épouser ? »

 

Vous devrez donc l’amener petit à petit au résultat final, la vente.

C’est un long processus.

Le prospect veut d’abord être sur de ce qu’il va acheter. Et cela, peu importe le montant.

Vous allez faire les préliminaires de la vente, en le rassurant et en lui garantissant que ce que vous vendez est unique, qu’il ne trouvera pas mieux ailleurs et qu’il peut vous faire confiance.

Et pour ce faire,

  • Soit vous devrez rédiger un contenu accrocheur qui séduit la personne, tout en restant honnête.
  • Soit vous demandez de l’aide à des personnes qualifiées pour rédiger vos pages. Rudy VIARD propose un excellent service pour rédiger votre page de vente si vous en avez le besoin.

Si vous décidez de faire vous-même votre page de vente. OK, je vais vous donner quelques conseils.

Mettez-vous dans les pompes de votre prospect, demandez-vous comment il réagirait en fonction de ce que vous lui montreriez.

Maintenant que vous êtes en conditions, prenez un style et notez.

 

1-Votre page devra être attractive.

Inutile de faire des fanfreluches avec des bannières dans tous les sens ou des feux d’artifice. Restez simple mais efficace.

Aérez-la bien, que le texte soit lisible et compréhensif. Vous devez jouer sur le côté émotionnel car vos prospects auront une résistance naturelle à l’achat « Oui mais si j’achète ça, ma femme va me tuer ».

 

2-Vous devrez identifier le problème que se pose votre prospect et le résoudre.

Pour vendre, vous devrez apporter un contenu du tonnerre. Votre prospect se demandera « comment obtenir des clients fidèles« , et là vous marquerez cette question et vous donnerez 1 ou 2 exemples pour l’accrocher avec votre harpon.

bonhomme blanc questionnement

3-Apportez la preuve de votre savoir-faire

Vous ne voulez pas être qualifié de marchand de tapis ? Prouvez ce que vous dites, car aujourd’hui on voit un mec qui se dit blogueur SEO professionnel mais qui n’a fait que lire 2-3 blogs en la matière. Mais comment faire alors ?

La preuve par les commentaires, les réseaux sociaux.

 

4-Faire son offre intelligemment 

Regardez comment Sarenza se débrouille pour vous inciter à acheter. On vous propose de faire des économies après 90€ ou 150€. Qui n’aime pas grappiller 15 ou 20% sur son ticket de caisse ?

Et on vous dit également que cette offre a une durée dans le temps, ça vous incitera à aller acheter maintenant pour en profiter.

 

offre de rentrée Sarenza

Retenez donc qu’il faut jouer sur le côté temps et économie d’argent.

Ce sont les 2 principaux facteurs qui poussent à la vente.

En incitant le prospect à acheter, proposez-lui de lui donner un E-Book gratuit qui sera la continuité de votre prestation (pour qu’il revienne) .

Et, la chose la plus importante, il doit être satisfait ou remboursé !

Satisfait ou remboursé

 

Retenez bien que votre page de page doit être parfaite, c’est elle qui convertira votre prospect en client, donc vous devrez y passer du temps et vous creusez les méninges pour être sûr qu’elle fasse mouche.

Et quand on voit le taux de conversion, vous ne pouvez pas laisser passer des prospects !

Je vous conseil Thrive Leads pour créer votre page de vente, c’est un investissement intelligent car les plugins que vous installerez seront responsive et ont un large choix d’outils pour mettre en forme votre page.

 

Ensuite, la prochaine étape c’est la vente.

 

À quel prix vendre son produit ?

C’est une question très fréquente. On ne sait pas si on doit vendre à E-Book à 7€ ou 19€. Je dois vendre ma formation 39€ ou 79€ ?

 

1-Cela dépendra du temps que vous aurez passé à confectionner votre produit

2-De la valeur marchande des matériaux que vous utiliser pour confectionner votre produit

3-Si vous payez des influenceurs pour parler de votre produit et ainsi booster votre audience

4-Prendre en compte le budget pour la publicité 

5-Des charges que vous aurez à payer selon votre statut juridique

6-De la marge que vous souhaitez avoir (visez 60% de marge nette dans votre poche)

 

 

J’ai eu très récemment, une personne qui m’a contacté sur ma page Facebook. Cette personne faisait de la Transcription et de la rédaction de Compte-Rendu.

Le problème c’est que ses prix étaient alignés à ceux de la concurrence. Grave erreur.

Il sera difficile pour vous de vous démarquer de vos concurrents si vous pratiquez les mêmes prix qu’eux. Vous ne pouvez pas non plus proposer le même service avec 30% du prix en plus, car vos futurs clients iront voir ailleurs.

Il vous faudra donc vous démarquer en proposant un service que vos concurrents ne proposent pas, mais dont on besoin vos clients.

Vous pourriez, par exemple, proposer un accompagnement personnalisé par mail ou par téléphone avec votre client. Et parfois, quand on voit certains prix affichés, je dirais que c’est la moindre des choses !

Gardez le contact avec vos clients, car un client content est un client qui reviendra très certainement si vous lui apportez un contenu complémentaire. Un client content c’est aussi quelqu’un qui parlera de vous à son entourage s’ils sont dans le même problème, donc des ventes supplémentaires sans payer de publicité.

 

Dernier conseil.

Formez-vous à votre tour.

Il est très important de rester à la pointe. Si vos connaissances commencent à dater, vos prestations seront dépassées et vous perdrez énormément de clients potentiels. Il est important de mettre une cagnotte de côté pour la réinvestir dans l’auto-formation. Et au passage, vous verrez un peu comment vos concurrents amènent le sujet.

Comme dit le proverbe, « Reste prêt de tes amis, mais encore plus de tes ennemis ».

 


One thought on “Les astuces OBLIGATOIRES pour écrire une page de vente parfaite.

Laisser un commentaire